Vêtements en fibre de lait Anke Domaske

Incroyable, de magnifiques vêtements créés à partir de lait de vache !

Le milieu de la mode n’a pas fini de nous faire rêver… Des vêtements créés à partir de fibre de lait, c’est ce qu’a imaginé et créé Anke Domaske, créatrice de mode et biologiste allemande. Cette jeune femme blonde de 28 ans a mis 2 ans à concevoir son tissus révolutionnaire. Retour sur son parcours atypique et sur ce nouveau concept étonnant.

Anke Domasque, l’histoire d’un parcours hors du commun

Anke Domaske et son tissu de laitAnke Domaske pose pour présenter son concept de tissu en lait

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est en voyant son beau-père souffrir d’un cancer et de problème cutanés associés à son traitement que la jeune biologiste fait germer l’idée de fabriquer du tissu sain pour la peau. Elle affirme que beaucoup de gens souffrent de problèmes de la peau causés par la mauvaise qualité des vêtements qu’ils portent. Deux ans enfermée dans les laboratoire à faire des tests et essais cliniques, et une nouvelle matière 100% écologique apparait sur le marché, le tissu en fibre de lait.Ce tissu appelé Qmilch (Q pour Qualité et Milch pour « lait » en allemand) ne contient aucun produit chimique, et il possède en plus des propriétés hypoallergènes, antibactériennes et anti-vieillissement de la peau. Ces propriétés sont dues aux acides aminés contenus dans la caséine, un des composants de ce tissu de lait. Depuis sa sortie de laboratoires, l’allemande a eu le temps de présenter sa découverte, créer sa propre ligne de vêtement baptisée Mademoiselle Chi Chi (ou MCC), et de recevoir le prix de l’innovation de la part de la Textile Research Association de l’Allemagne.

Un processus de fabrication respectueux de l’environnement

Son origine naturelle n’est pas le seul critère qui fait de ce Qmilch une innovation majeure, le processus de fabrication de ce nouveau tissu est très peu couteux en énergie. Par exemple, alors que la fabrication d’un kilo de tissu va requérir 10 000 litres, il faudra uniquement 2 litres d’eau pour fabriquer 1 kilo de fibre de lait, et ce en moins d’une heure. En revanche, comme le Qmilch n’est pas encore produit en quantité industrielles, son coût de fabrication dépasse encore celui du coton biologique.

Voici une petite vidéo qui reprend le processus de fabrication du qmilch.

Le tissu en fibre de lait, une mode qui a le vent en poupe

Depuis son lancement, la marque Mademoiselle Chi Chi cartonne en Allemagne, et la blogosphère française attend impatiemment la boutique en ligne pour tester ces nouveaux vêtements confort et soin. Ce n’est pas tout puisque nombreux hôpitaux et cliniques envisagent également de confier leur nouvelle literie au Qmilch puisque ce produit a montré de grandes propriétés de soin pour la peau. Les hôtels égalements seraient intéressés, une affaire à suivre…

Pour finir quelques photos de mode issus de la collection de MCC ou Mademoiselle Chi Chi :

Et vous, porteriez-vous des vêtements de lait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *