La déprime, ce fléau qui s’abat sur la France

La dépression touche plus de 3 millions de personnes en France, soit 1 femme sur 5 et 1 homme sur 10. Maladie méconnue et confondue avec le coup de blues ou la baisse de moral, la dépression est un mal à part entière qui semble toucher de plus en plus de monde au fil des années.

Les symptômes alertant

Une personne déprimée aura tendance à éprouver une grande fatigue, et une démotivation extrême. Les petits évènements de la vie ne semblent plus la réjouir et sortir pour simplement aller faire ses courses semble être une épreuve insurmontable. Le dépressif n’a plus confiance en soi, se dévalorise, s’exclue et ne souhaite plus se sociabiliser. La dépression n’est pas un sentiment temporaire, un simple coup au moral, que l’on pourrait ressentir un soir seul devant son plat de pâtes. La dépression est une maladie durable qui prend sa force dans le temps. Elle peut toucher n’importe qui, quel que soit son âge, son sexe, ou son appartenance sociale et est souvent difficile à débusquer, car une personne dépressive s’ouvre très peu au reste du monde et ne souhaite pas parler de ses problèmes.

Les comportements à adopter

Pour guérir d’une dépression, le malade et ses proches vont devoir parcourir un long chemin ensemble. En effet, la famille et les amis du souffrant se doivent d’être présents, de ne pas minimiser le chagrin de l’individu, d’être à l’écoute et compréhensif et surtout ne pas le juger, de rester positif et l’encourager à aller voir un médecin. La dépression n’est pas une maladie qui peut se guérir toute seule avec de la bonne volonté, elle nécessite un suivi médical important et surtout de l’empathie.

La psychotérapie

Une maladie récurrente

La dépression est une maladie qui peut être récurrente et toucher plusieurs fois une personne dans sa vie (notamment les personnes dites à risques) Il faut donc savoir repérer les symptômes dès leur apparition et ne jamais minimiser la souffrance d’un malade. La psychothérapie est un traitement efficace et un moyen de suivi optimal qu’il ne faut pas sous-estimer.

La depression, maladie

zp8497586rq