Violence conjugale : 1 femme meurt tous les 2,5 jours

Une femme meurt tous les deux jours et demi.

C’est le constat amer des femmes mortes sous les coups de leur mari, conjoint ou ex-compagnon en France.

Alcool, état dépressif, accès de colère ou encore problèmes financiers sont souvent à l’origine de ces violences. Chaque année, ce sont près de 2 millions de femmes battues. Malgré des campagnes de lutte contre les violences faites aux femmes, la violence conjugale ne cesse d’augmenter dans les foyers. Et pourtant, elles sont moins de 10% à porter plainte.

violence conjugale

Frapper sa femme n’est jamais anodin. Il peut recommencer à tout moment. Laisser passer un acte de violence n’est pas la solution. On se dit qu’il ne recommencera pas et puis quelques semaines passent et il est violent à nouveau. La peur de la séparation, des conséquences si on le dénonce, la honte auprès de son entourage si cela vient à se savoir ou tout simplement l’envie de croire à son couple découragent de nombreuses victimes à dénoncer une violence conjugale.

140 femmes mortes en 2009

La violence conjugale peut également apparaître sous la forme de violence sexuelle (viol) et de violence psychologique : insultes, menaces, chantage ou encore harcèlement. Supporter cette pression est parfois tellement difficile que certaines en viennent au suicide.

femmes battues
Vous êtes violentée par votre partenaire? Il est important que vous sachiez que vous n’êtes en rien responsables de la violence qu’il vous inflige et ne devez pas avoir honte. C’est vous la victime. Les agresseurs essayent souvent de faire douter leurs victimes sur leur responsabilité et les faire culpabiliser. Vous ne devez pas vous reprocher son comportement violent.

Vous vous inquiétez pour vos enfants ? Comment feront-ils sans leur père ? Comment se passera le divorce  et la garde ?  Même si vous souhaitez le meilleur pour eux (maman et papa à la maison ensemble), votre compagnon pourrait penser que vous ne partirez pas du domicile familial tant qu’ils seront petits. Là n’est pas la solution, de plus de plus de parents se séparent et les enfants ne sont pas pour autant malheureux. Au début, certes, ils sont tristes de ne plus voir leurs parents ensemble mais ils s’habituent peu à peu

violence couple

Mais parfois la situation est beaucoup plus compliquée. Votre mari vous fait du chantage? Il vous menace si vous le dénoncez ou partez? Des associations de femmes violentées comme la FNSF (Fédération Nationale Solidarité Femmes) sont prêtes à vous conseiller et vous aider. N’hésitez donc pas à aller sur leur site internet ou à appeler  le 3919, l’assistance téléphonique aux femmes battues. Vous n’êtes pas seule, n’ayez donc pas honte. Vous pouvez également vous rendre au Planning Familial en toute discrétion et en toute confidentialité.