Orientation scolaire après la troisième : Quelle seconde choisir ?

La classe de troisième est une année importante, elle engage de nombreux choix et s’avère décisive pour l’avenir. L’orientation en fin de troisième est capitale pour la suite des études, c’est pourquoi il faut bien se renseigner pour trouver la solution la plus adaptée à chacun.

A la fin du collège, il vous faut faire un choix ; Bac général et technologique, bac pro, BEP/BEPA, CAP/CAPA. De nombreuses possibilités s’offre à vous mais toutes sont très différentes et ne conviennent pas à tout le monde. Pour vous aider dans votre choix, la première solution est de prendre rendez-vous avec une conseillère d’orientation (compétente !) qui vous présentera les différentes filières et qui essayera de cerner vos envies pour le futur. En complément, vous pouvez rechercher des informations fiables sur internet par le biais de l’Onisep ou encore sur L’étudiant.fr.

 

Pour vous donnez un coup de pouce voici le schéma des diverses orientations qui s’offrent à vous :

orientation scolaire secondes

 

  • Bac général et technologique : Les bac généraux et technologique sont les filières qui s’inscrivent le mieux dans la continuité des études d’une troisième générale. Elles s’effectuent en lycée général et technologique et débouchent sur des bac S, ES, L ou des bac STG, STI, ST2S, STL… La classe de seconde générale à pour but de laisser un large choix aux élèves, elle associe des enseignements communs (Français, mathématiques, histoire-géographie, anglais etc.) à des enseignements d’exploration au choix. Ces derniers ne sont pas déterminants pour la suite, il est donc possible de changer de voix en fin de seconde et de s’orienter vers un tout autre bac. Voici un tableau réalisé par L’étudiant.fr qui conseille sur le choix de son enseignement d’exploration en fonction du bac visé.

enseignement d'exploitation seconde

 

  • CAP/CAPA : Le CAP ou Certificat d’Aptitude Professionnel est un diplôme professionnel qui vous donne des compétences propres à l’exercice d’un métier. Il s’effectue en deux années après la troisième au sein d’un lycée professionnel ou d’un lycée agricole. Le CAP donne une qualification d’ouvrier ou d’employé, la formation sera essentiellement technique et adaptée à l’emploi visé. Il existe environ 215 spécialités de CAP dans les secteurs industriels, commerciaux et de services. Un CAP peut être complété, par exemple, par une Mention Complémentaire (MC) ou par une formation complémentaire d’initiative locale (FCIL). Ces formations dispensées en un an sont des modules d’adaptation à l’emploi.

 

  • BEP : Moins spécialisé que le CAP, le BEP offre un plus grand nombre d’alternatives. Tout comme le CAP sa formation est essentiellement technique mais prépare à un secteur d’activité et non pas à un seul métier. Cependant depuis la réforme qui le concerne le BEP disparait pour se coupler au bac pro.

 

  • Bac pro : Reformé depuis 2009, le bac pro se prépare sur 3 ans. Les lycéens suivent une seconde, une première et une terminale professionnelles. Une préparation au diplôme intermédiaire (B.E.P rénové, ou plus rarement le C.A.P) est intégrée dans ce nouveau parcours en deuxième année. Cependant l’obtention d’un B.E.P. ou d’un C.A.P. n’est pas obligatoire pour obtenir le baccalauréat professionnel en fin de cursus. Ce diplôme intermédiaire permet surtout aux élèves de savoir quelles compétences professionnelles ils ont déjà acquis. Il existe un peu plus de 70 bac pro.

 

Il ne vous reste plus qu’a choisir votre voie en fonction de votre motivation, de vos attentes mais surtout de votre projet professionnel. Pour ce qui est des débouchés, les baccalauréats généraux et technologiques ouvrent forcément plus de portes donc peuvent être l’alternative adéquate pour ceux qui hésitent encore. Mais ne dévalorisez pas les bac pro qui sont d’excellents moteurs pour une insertion rapide dans le monde du travail, de plus les titulaires d’un bac pro aquérissent de l’expérience professionnelle au cours de leur formation ce qui n’est pas négligeable aujourd’hui.