Lifting : les infos pour oser la chirurgie esthétique

Qui n’a jamais pensé un jour à avoir recours à la chirurgie esthétique pour corriger certaines imperfections apparues avec le temps ? Rides, joues creusées, peau moins ferme… sont des désagréments que l’on verra un jour où l’autre apparaître sur notre visage. Le lifting paraît être une bonne solution pour les personnes voulant paraître plus jeune, mais il faut bien s’informer avant de s’engager dans toute opération chirurgicale. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur le lifting.

Qu’est ce qu’un lifting ?

Le mot « lifting » regroupe toutes les opérations visant à corriger l’affaissement de la peau et des tissus du visage et d’atténuer les rides. Le chirurgien peut opérer sur la totalité du visage ou seulement sur une partie en particulier.chirurgie esthétique lifting

Pour qui ?

Cette opération de chirurgie s’adresse aux femmes comme aux hommes qui souhaitent atténuer les signes du vieillissement. Le lifting attire tout de même plus de femmes et encore peu d’hommes ont recours à cette opération.

A quel âge ?

Le premier lifting se fait généralement entre 40 et 60 ans, mais tout dépend des caractéristiques de la peau. On ne vieillit pas tous de la même manière.

3 types principaux de lifting :

Le lifting cervico-facial : Aussi appelé « lifting classique », le lifting cervico-facial concerne toute la partie moyenne et basse du visage : le cou, le menton, les bajoues, les sillons d’amertume, les sillons naso-géniens et les joues. La peau est lissé et les rides atténués.

Le lifting temporal : Aussi appelé « lifting mannequin », le lifting temporal concerne comme son nom l’indique la région des tempes et consiste à remonter l’extrémité des sourcils et d’atténuer les rides de la patte d’oie. Le regard est ensuite plus ouvert et surtout rajeuni. La cicatrice est invisible puisqu’elle se situe dans les cheveux.

Le lifting frontal : Ce type de lifting concerne le haut du visage. Il permet d’atténuer les rides du front et de remonter les sourcils et les paupières. Avec l’endoscopie, nouvelle technique utilisée pour ce lifting, les cicatrices sont minimes et quasi invisibles. Le résultat : le regard est moins sévère notamment grâce à l’atténuation de la ride du lion (entre les sourcils).

Ses trois liftings peuvent se faire individuellement ou combinés.

Deux autres liftings existent en fonction de la profondeur :

Le lifting sous-cutané qui ne traite que la peau. Plutôt recommandé pour les personnes âgées qui n’ont qu’un problème d’excès de peau, le lifting sous-cutané n’a aucun effet sur la profondeur.

Le lifting sous-musculaire retend les muscles et la peau.
Le mask-lift agit quant à lui au niveau de l’os et entraîne une modification de la physionomie du visage.

Quelques précautions à prendre avant le lifting :

faire un liftingIl est vivement conseillé d’arrêter de fumer quelques semaines avant l’opération. Cette précaution permettra une meilleure cicatrisation. De plus, un lifting ne doit pas se  faire sur un peau bronzée alors évitez de vous exposer avant l’intervention.

Quant au choix du médecin, il est important d’en consulter plusieurs avant de prendre votre décision. Vous devez avoir une totale confiance en lui, vous devez comprendre ce qu’il vous dit. N’hésitez pas à lui poser des questions. Ensuite, lorsque vous avez choisi le chirurgien qui vous opérera, il devra vous remettre un devis détaillé et vous aurez alors 15 jours obligatoire de réflexion. Enfin, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Ordre National des Médecins pour vous assurer des qualifications d’un chirurgien.

Le déroulement de l’opération :

L’intervention dure 2 à 3 heures. Elle peut être pratiquée sous anesthésie générale ou locale (avec sédation profonde) Toutefois, l’anesthésie générale est la plus généralement utilisée. Les incisions sont faites de manière à ne pas rendre les cicatrices visibles (dans les cheveux, dans les oreilles…) L’hospitalisation dure de 24 à 48 heures selon l’intervention. La tête du patient est entourée par un pansement compressif les premières 24h après l’opération afin de limiter l’œdème.

Après l’opération :

La convalescence dure environ 3 semaines. Pendant les 10 jours suivant l’intervention, le visage est gonflé et couvert ecchymoses mais ceux-ci disparaîtront vers la fin du premier mois. Les fils et agrafes utilisées sont enlevés autour du 10e jour. Le lifting n’est pas une opération douloureuse. Des sensations de tiraillements peuvent être ressenties, mais des antalgiques suffisent à calmer la douleur. Une perte de sensibilité du visage peut également se faire sentir mais disparaîtra après le premier mois. Deux consultations sont à prévoir dans les 20 jours suivant l’opération avec un suivi régulier pendant 6 mois.

La reprise du travail se fait généralement après une ou deux semaines et la reprise d’activités physiques ou sportives n’est pas conseillée avant la fin du premier mois.

Enfin, n’oubliez pas qu’un lifting n’est pas une opération anodine, que le visage ne va pas retrouver tout de suite son état naturel, et qu’il faudra entre 3 et 6 mois pour apprécier vraiment les résultats.

Les risques du lifting : lifting chirurgie esthétique

Comme toute opération chirurgicale, il existe des risques. Les complications bien que rares peuvent être très graves, infection, hématomes, mauvaise cicatrisation, nécrose ou lésions nerveuses. De plus, l’attente de résultats immédiats et une information confuse sur les limites du lifting entraînent parfois une déprime chez le patient.

Les effets du lifting :

Le lifting permet de rajeunir la peau le visage d’une dizaine d’années. Un même patient peut avoir recours au lifting 2 à 3 fois dans sa vie. Bien sûr, cette opération de chirurgie esthétique va de paire avec une bonne hygiène de vie qui favorisera ses effets à plus long terme.

Le prix d’un lifting :

Les prix sont très variables en fonction du type de lifting et de la notoriété du chirurgien qui va pratiquer l’intervention.

Pour un lifting cervico-facial, il faut compter de 3 000 € à 6 000 €.
Pour un lifting frontal, de 1 800 € à 3 000 €.
Et pour un lifting temporal, de 1 500 € à 2 000 €.

Le lifting n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale ni par les mutuelles. Il s’agit donc d’un investissement financier et personnel important à ne pas prendre à la légère.