Le congé paternité : ce qui peut changer

congé parental bébéHier, Brigitte Grésy a remis un rapport à la Ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, concernant la parentalité. Dans ce dernier, elle propose 25 idées visant à favoriser la présence du père à la naissance et à encourager l’égalité professionnelle hommes-femmes. Revenons sur quelques mesures phares qui pourraient être adoptées dans les mois à venir.

  • Le congé maternité serait réduit à 12 semaines au lieu de 16 actuellement.
  • La création d’un « congé d’accueil de l’enfant » : ce nouveau congé donnerait à chacun des parents la possibilité de bénéficier, immédiatement après la naissance du bébé, d’un mois de congé paternité (soit 8 semaines au total). Cependant, la durée du congé de l’un des parents ne peut être transférer au compte de l’autre. C’est-à-dire que si le père renonce à son congé d’un mois, la mère ne pourra pas en bénéficier. Cette mesure qui n’est donc pas obligatoire est toutefois très motivante pour les parents puisque s’ils prennent la totalité de leur congé, ils recevront un bonus d’une semaine pour l’un d’eux. Aujourd’hui, seulement 66% des pères prennent leurs 11 jours de congé paternité. Cette préconisation de Brigitte Grésy permettrait ainsi aux pères d’être plus présent lors de la naissance de leur enfant ce qui augmenterait dans le même temps la parité au travail.

congé parental bébé

  • Un congé parental plus court mais mieux rémunéré : Un an maximum après la naissance de bébé au lieu de trois actuellement et une période de deux mois accordée pour l’autre parent, c’est ce que propose l’inspectrice à l’IGAS pour favoriser le retour au travail des femmes. Celui-ci serait toutefois mieux rémunéré puisqu’une augmentation à hauteur de 60% du salaire brut plafonné est prévue.
  • La création d’un « droit individuel à la parentalité » : il s’agit d’un « congé rémunéré de trois mois » qu’un salarié pourrait prendre « pour s’occuper d’un adolescent en difficulté ou d’un parent malade ».
  •  

Il faudra attendre le 28 juin prochain lors de la conférence organisée autour du partage des responsabilités familiales et professionnelles pour savoir si ces mesures seront approuvées ou non.