Bac : quelle solution pour la fuite ?

bac S fuiteIl voulait juste rendre service. L’internaute qui a révélé la veille de l’examen de mathématiques du bac S le sujet d’un des quatre exercices ne s’attendait sans doute pas à tant de polémique.


Résultat : l’exercice en question a été supprimée au grand damne des lycéens et les quatre points qui auraient dû lui être attribué seront répartis sur les exercices 2 et 3, selon le ministre de l’Education.

En excluant cet exercice que les lycéens trouvaient faciles à résoudre, Luc Chatel a donc demandé une plus grande indulgence concernant la notation du baccalauréat scientifique dans son ensemble. Une moyenne de 9 suffirait donc à obtenir son diplôme.

Mais est-ce une bonne solution pour les lycéens, parents et syndicats qui refusent un bac « au rabais » ? Si cet exercice était réellement le plus facile des quatre, la majorité des candidats l’auraient réussi haut la main alors pourquoi ne pas l’avoir gardé et noté (par exemple) plus sévèrement ?

fuite bac S

Une autre solution aurait été de reporter l’épreuve et de changer les sujets. Mais bien sûr cette option coûterait très cher à l’Etat (environ 1,3 millions d’euros). De plus, imaginons un peu la déception des lycéens n’ayant pas obtenu la moyenne à la seconde épreuve alors qu’ils avaient bien réussi à la première. La contestation serait d’autant plus forte.

A l’heure où des rumeurs courent sur d’autres fuites concernant les épreuves de biologie, de physique et d’anglais, tout le système du baccalauréat serait mis en cause et nécessiterait d’être réformé.

Ces fuites annonceraient-elles un bouleversement dans le système éducatif et dans l’obtention du bac ?