DSK : Etre riche et de gauche, est-ce possible ?

L’affaire Dominique Strauss Kahn a animé presque tous les débats récents de notre société. On a bien sûr entendu les revendications féministes qui fustigeaient l’orientation éditorialiste de la classe médiatique dans son ensemble, en particulier sur les interventions de BHL et de Jack Lang. L’objet de la réflexion peut être porté à l’attention du débat sur l’image de l’argent dans notre société. Contrairement au monde anglo-saxon, le rapport à l’argent est beaucoup plus complexe en France. On affiche ainsi beaucoup moins ses revenus tout comme ses possessions. C’est quasiment, on peut le dire, un sujet tabou.

Avec le scandale sexuel qui éclabousse le directeur du FMI à New York, on peut légitimement s’interroger  sur le rapport à l’argent qu’entretient le couple Dominique Strauss Kahn et Anne Sinclair. A une époque où Nicolas Sarkozy a largement été dépeint comme le « président des riches », DSK peut-il s’ériger en homme de gauche alors qu’il habite dans un loft de 600m², qu’il s’apprête à mandater ses avocats à coups de millions de dollars  pour diriger des enquêtes visant à discréditer par tous les moyens les accusations d’une femme modeste ?

dsk porsche tranquille

 

Autant le dire tout de suite, je ne fais pas parti de ceux qui organisent cette chasse aux riches à tort et à travers. Ce que je dis, c’est que dés lors que l’on paie ses impôts, et que l’on est donc en conformité avec la redistribution, rien n’est critiquable. Gagner de l’argent c’est redistribuer plus et je pense que pour un large éventail de français, cela devrait être une bonne chose. La réussite doit être un modèle à suivre, et dés lors que tout le monde a plus ou moins sa chance, il n’y a aucun problème.

En revanche, je pense que l’on peut largement critiquer le système judiciaire Américain qui, tout en faisant un show permanent de la procédure, donne un rôle trop important à l’argent. Chaque partie disposant de tous les moyens nécessaires pour démontrer sa thèse, DSK avec la fortune personnelle de sa femme Anne Sinclair, a toute la latitude pour déstabiliser la position de la jeune femme de chambre d’origine guinéenne : Nafissatou Diallo. On est bien de loin de la recherche de la vérité qui motive le droit français. Il y a effectivement ici un point qui doit déranger tout esprit républicain.

Sur le fond, je le dis sans détour et sans tabou, on peut être riche et être de gauche, être pauvre et être de droite, être raciste et être de gauche, être social et être de droite, faire de la politique et être intelligent, être journaliste et être intègre. Tout cela est bien plus compliqué que de bêtes préjugés qui par définition ne font qu’une généralisation d’une situation donnée. Au delà de tout, la grandeur d’un esprit doit se mesurer dans sa capacité à s’extirper de sa propre condition pour en retirer un substrat plus abouti.

Alors DSK la porsche tranquille ?