Mariage prince william kate

William et Kate Middleton le mariage, l’image de la modernité ?

William Kate mariageVous avez tous entendu parler du mariage du siècle. William de Galles et Kate Middleton se diront oui en l’abbaye de Westminster pour une union placée sous le signe de l’amour sincère et du triptyque monarchico-traditionolo-glam. En dépit de l’image romanesque que dégage cette cérémonie, on peut s’interroger légitimement sur l’intérêt d’un tel déballage à l’heure des révolutions du jasmin. On nous vend ce mariage comme le signe de l’ouverture de la monarchie anglaise, un symbole de modernité car les origines de Kate seraient empruntes de modestie. Elle est issue d’une famille de roturiers, rien à voir avec la haute Britannique donc !

A ceci, on peut répondre très clairement que si en effet ses origines ne sont pas nobles au sens monarchique du terme, elle est néanmoins issue d’une famille (très) privilégiée, ses parents sont devenus millionnaires en montant leur propre affaire. Rappelons qu’elle a fréquenté la même école que William, et il m’étonnerait fort que le fils de Diana et Charles, prince de la couronne d’Angleterre, fréquente les établissements scolaires de monsieur et madame tout le monde. En réalité, on nous refait le mythe de cendrillon, la pauvre fille sortant de sa maison en carton pâte et qui rencontre le prince charmant du haut de son royal carrosse. Une fille qui connaît déjà tout du protocole associé aux mariages de la famille de la reine, pour avoir déjà assisté à plusieurs unions royales. Tiens donc ! Elle devait surement être invitée en tant que citrouille d’honneur, c’est tout.

En réalité, cette célébration est plutôt l’éloge de la banalité. Ils se connaissent depuis 8 ans, ils se sont séparés une fois en 2007 et ils aspirent à s’aimer. Une chose est certaine, cette criante et apparente « normalité » cache en réalité l’exubérante procession commerciale d’un monde globalisé en quête de mythes nostalgiques, évoquant la gloire d’un passé plus au moins éloigné, d’une époque économiquement plus glorieuse, moins austère. L’époque de Diana en quelque sorte. Celle qu’on surnommait Lady Di était beaucoup plus jeune et beaucoup moins préparée que sa future belle fille Kate. Gageons que cette dernière sait à quoi s’attendre en épousant l’héritier de la couronne d’Angleterre. La liberté est désormais un souvenir du passé pour cette jeune et jolie roturière à la pantoufle de verre.

Mariage prince william kate
Le tempête médiatique gronde inlassablement une fois encore. Le mariage dont la date est toujours fixée au 29 Avril 2011 sera retransmis par toutes les télévisions du monde entier, TF1 et France2 en tête ! Tout le monde en rêve, il fera beau, les oiseaux chanteront, le temps comme les nuages s’arrêteront, l’avenir de la monarchie est assurée ! Les photos se vendront par millions, les yeux des jeunes demoiselles aux bigoudis dans les salons de coiffure s’écarquilleront ! Argent, tradition, amour, modernité ? God Save the queen !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *