Le partage des tâches ménagères : fantasme ou réalité ?

La femme est le sexe faible, les femmes sont en moyenne moins payées que les hommes, la femme doit faire les tâches ménagères… sont autant de discriminations qui touchent divers aspects de notre vie quotidienne.

Pourtant, on travaille, on conduit, on vote, on bricole même ! Alors pourquoi l’égalité homme-femme n’existe toujours pas ?

Parlons un peu des tâches ménagères. Il y a encore une vingtaine d’années, les femmes étaient les seules à faire le ménage, le repassage, la vaisselle, la lessive et la cuisine. Aujourd’hui, c’est vrai, les hommes nous aident. Ils ont enfin pris conscience du temps et de l’énergie qu’il faut pour ranger, nettoyer, laver.

Selon des études menées par des instituts de sondages, les tâches ménagères auxquelles les hommes participent le plus sont : sortir les poubelles (74%), faire les courses (64%) et faire la vaisselle (52%). En revanche, le repassage, la lessive et le récurage de toilettes ne les attirent franchement pas. Pourtant il faut bien les faire ! Ces messieurs ne veulent pas se salir les mains ou prétendent ne pas savoir comment faire ? Les gants de nettoyage existent et si on n’essaie pas, c’est sûr on ne saura jamais.

A noter également qu’ils sont de plus en plus nombreux à mettre la main à la pâte. En effet, près d’un homme sur deux se met régulièrement derrière les fourneaux et nous mijotent des petits plats.

En théorie, les hommes sont prêts à participer davantage aux tâches ménagères, mais il faut quand même leur soumettre l’idée (tiens, le sol est sale, il faudrait le laver…  J ). De par mon expérience personnelle, je sais qu’il y a des choses qui ne leur traverseraient même pas l’esprit, et le ménage en est une !

L’éducation qu’ils ont reçue a aussi une incidence sur leur comportement et leur volonté de faire le ménage. S’il avait l’habitude d’aider sa maman à mettre la table ou passer l’aspirateur, il y a de grandes chances qu’il continue dans sa vie d’adulte.

Un autre aspect à prendre en compte : les hommes n’ont pas la même perception de la saleté et du désordre que nous. Et oui, les hommes ne voient pas les miettes de pain sur la table qui attendent d’être débarrassées, ils ne remarquent même pas la poussière sur la TV ou les jouets de bébé qui traînent partout par terre. C’est pourquoi, nous assumons encore près de 80% des tâches ménagères.

La solution à cette réalité ? Il n’y a pas de vraie solution qui marche à tous les coups. Chaque couple est différent. On conseille souvent de faire des compromis et partager les tâches. Par exemple, « tu t’occupes de sortir les poubelles, de mettre la table et de faire la vaisselle et moi je passe l’aspirateur, je nettoie la salle de bains et je cuisine ». Il existe même un logiciel spécialisé (Ménage-Equitable) qui a pour but de nous aider à gérer nos plannings de tâches ménagères.

Je trouve ces méthodes trop calculées où l’initiative et la spontanéité n’ont pas leur place. Or, pour moi, ces deux aspects sont très importants dans la vie de couple. Je préfère être agréablement surprise en rentrant chez moi et voir que mon compagnon a fait le ménage sans que je lui demande plutôt que nous ayons notre liste de tâches à effectuer chaque jour. Après, rien ne vous empêche de lui demander gentiment de faire la vaisselle car vous êtes fatiguée de votre journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *